30 juin 2014 Erik AGOSTINELLI

Les 24 heures du Nurburgring

Première expérience pour Racing Management en circuit, nous avons décidé de prendre la température outre-Rhin en Allemagne et pourquoi pas dans la cour des grands sur la célèbre course des 24 heures du Nurburgring.

L’enfer vert « Green hell » est surement un des très rares endroits ou le sport automobile est le seul maître incontesté !

Les 20 kilomètres de cette célèbre boucle du Nordschleife sont le paradis de tout passionné de sport automobile mais aussi de nombreux constructeurs se servent de ce tracé si exigeant pour développer leurs déclinaisons sportives (ou non !).

Seuls quelques endroits au monde ont le pouvoir de dégager une aura comme celle-ci.

Notre périple a commencé Mercredi après midi pour finir Dimanche très tard dans la nuit.

Départ de l’aéroport de Montpellier pour atterrir à Franckfort Hahn (oui la lettre H est très utilisée en Allemagne !).

Une fois la voiture de location en main, cap sur le charmant petit village de Merhen situé a environ 25 kilomètres du circuit des 24 heures du Nurburgring.

Le GPS de notre Smartphone a été très très utile pour rejoindre notre chambre, malheureusement il n’indiquait pas les très nombreux animaux de toute sorte présents sur la route !!

Jeudi 19 juin, premier contact avec le circuit des 24 heures du Nurburgring.

Le premier point impressionnant est la taille du bâtiment à l’entrée du circuit, et très vite, nous nous rendons compte aussi que le sport automobile est un sport national en Allemagne. Il est parfois difficile de reconnaitre les voitures des spectateurs aux voitures de courses tellement l’engouement est énorme !

Nous décidons de faire un tour dans le paddock.

24 heures du Nurburgring SLS

Après plus de deux heures de visites, nous décidons d’envisager de passer aux choses sérieuses, de goûter enfin au « Grüne Hölle » (Enfer vert).

Nous reprenons notre voiture et cap sur le très célèbre virage du Karussell.

Cependant, ce dernier n’est accessible uniquement à pied.

Aucun problème car nous commençons à avoir l’expérience des Rallyes avec ses nombreux kilomètres de randonnées !!

Le circuit des 24 heures du Nurburgring est un parfait mélange entre tous les types de sport automobile, mélangeant l’infrastructure des plus grands circuits au monde avec la longueur  et le revêtement à certains endroits d’une spéciale de Rallye.

A environ 2 kilomètres de l’accès au circuit des 24 heures du Nurburgring, nous commençons notre randonnée.

Une fois arrivés aux abords du circuit des 24 heures du Nurburgring une question se pose : étions nous sur un circuit ou à Wookstock en 1969 ?

24 heures du Nurburgring ambiance

L’odeur nous a beaucoup marqués, elle est très difficile à décrire ! C’est un mélange subtil  entre un barbecue, des freins de course, de la bière, de la chaleur d’une voiture avec ses odeurs d’échappement, de la cigarette et d’une foret humide … Nous vous laissons imaginer ce que cela peut donner !

24 heures du nurburgring ambiance 3

Après plus d’une heure de randonnée au milieu de la forêt, en évitant les très nombreuses constructions plus folles les une des autres, nous voilà au Karussell, le grand Karussell même !

A ce moment là, la catégorie reine entre en piste…BMW Z4, Nissan GTr, Porsche GT3, McLaren, Aston Martin, Lexus LFA et autre Mercedes SLS font leurs balais.

Plusieurs choses sont très impressionnantes.

Tout d’abord le bruit de la Mercedes, sa douce mélodie ressemble à s’y méprendre à un marteau piqueur couplé à un camion de tracteur pulling … particulièrement fou !!!

24 heures du nurburgring SLS 2

En remontant vers notre voiture, nous apprécions le spectacle qui s’offre à nous entre les virages de Hohe Acht et Wippermann ou les spectateurs restent plus d’une semaine sur le coté du circuit, cette semaine est synonyme de fête pour beaucoup !

24 heures du Nruburgring Porsche

Second point impressionnant est la différence de vitesse entre la catégorie reine et les autres concurrents, surtout le fait de voir plusieurs fois par minutes des miracles d’évitement sous nos yeux entre les concurrents.

La proximité des «presque» tribunes joue surement pour beaucoup.

24 heures du Nurburgring

Nür 800-3

Avant d’entrer dans la Pit-Lane, nous décidons de profiter du vrai climat Allemand (pluie et brouillard) pour monter dans la tour de contrôle afin d’avoir une vue d’ensemble.

24 heures du Nurburgring paddock nuit

Une fois dans les stands F1, nous retrouvons un désordre organisé et bruyant entre la rigueur des équipes et surtout le monde présent en masse. Entre mécaniciens, ingénieurs, pilotes, média, marshal, VIP etc … ça fait beaucoup de monde tout ça !!

Plus que des mots, voici quelques photos qui transmettent l’esprit de ce moment.

24 heures du nurburgring pit lane-7167

24 heures du nurburgring pit lane-7185

24 heures du nurburgring pit lane-7230

Vendredi 20 Juin, Les premières courses.

Les véhicules historiques sont à l’honneur en cette veille du grand départ, en effet le départ de la course des 24 heures Nurburgring classic (qui ne dure que 3 heures) est donné.

Nous replongeons 40 ans en arrière parfois plus !

24 heures du nurburgring classic-7326

24 heures du nurburgring classic-7331

24 heures du nurburgring classic-7354

Plus tard dans la journée nous prenons la direction de Hatzenbach,  enfilade de virages à vitesse moyenne sur le premier kilomètre de la boucle Nordschleife.

Passage cependant intéressant car les concurrents n’hésitent pas à couper très franchement les vibreurs.

24 heures du nurburgring cqualification-7505

24 heures du nurburgring cqualification-7465

Les yeux et les appareils pleins d’images, direction le paddock VH, nous rencontrons des amoureux du sport automobile et qui plus est parlent Anglais !!

24 heures du nurburgring paddock classic-7585

24 heures du nurburgring paddock classic-7613

Samedi 21 Juin, le grand départ

Après une arrivée tardive suite a une grasse matinée imposée par la majorité, nous arrivons sur le circuit des 24 heures du Nurburgring pour le déjeuner.

Après un repas gastronomique à base de saucisses frites, direction la grille de départ !

Ici, la densité est proche de la principauté de Macau, impossible d’aligner 2 pas sans être stoppés par des spectateurs, des médias, des mécaniciens, des ingénieurs, des pilotes des voitures et même parfois des Gridgirls !

Nür 800-31

24 heures du nurburgring grille-7656

Nous remontons la grille et c’est déjà l’heure du départ, pas forcément en avance, nous prenons la direction du premier virage, spectacle assuré !

24 heures du nurburgring départ

Nous regardons les 3 vagues de départ, mon Dieu qu’il y a du monde en piste !

Après le 2ème tour, les premiers commencent à rattraper les derniers et à partir de ce moment il est impossible de dire qui est en tête des 24 heures du Nurburgring.

Seul le live diffusé sur les télévisions connaît le classement !

Après quelques tours, nous prenons le cap de Metzgesfeld, le soleil couchant offre une nouvelle fois une vision de l’enfer vert, tout simplement à couper le souffle.

Nous sommes « scotchés » par un passage de l’Aston Martin n°007 (Coïncidence avec James Bond … Nous ne pensons pas !!).

Un passage sous la « golden hour », un freinage très très limite et une vitesse de passage en courbe folle … Grosse attaque ! Ce qui est le plus fou c’est que nous sommes seuls au monde à ce moment là …

Retour dans le village du Nurbur pour diner au MotorsportHotel !

Quand on vous disez que cet endroit ne ressemble à aucun autre !

24 heures du nurburgring motorsporthotel-09

La nuit tombe et la magie redouble d’intensité, nous nous plaçons à la fin de la dernière ligne droite, longue de plus de 3 kilomètres, les voitures arrivent aux alentours des 300km/h, le son des moteurs en pleine charge avec un halo de lumière est tout simplement terrifiant …

24 heures du nurburgring nuit

Aux alentours de 23 heures, nous décidons de partir de l’autre coté du circuit à Kallenhard.

Les freins sont soumis à rude épreuve, nous constatons même que certains ont les disques d’une magnifique couleur orange, rouge.

Nür 800-40

Nür 800-41

Dimanche 22 Juin, la course prend fin.

Après une bonne nuit de sommeil, nous nous réveillons en nous disant que très peu d’équipes ont eu une confortable nuit comme la notre, nous pensons aux équipes qui sont restées sur le qui-vive toute la nuit.

Cap sur Aremberg, une grande courbe à droite en descente avec un léger banking.

Nür 800-43

En remontant le circuit nous arrivons sur le toboggan / aéroport du circuit, une longue descente en pleine charge donnant sur une bosse, certaines voitures décollent littéralement des 4 roues …

Une fois de plus, les 24 heures du Nurburgring se rapprochent du Rallye !

24 heures du nurburgring jump

En repartant vers le circuit F1, nous traversons un paysage à quelques hectomètres du circuit … dépaysant !

24 heures du nurburgring landscape-8377

Retour à la civilisation pour l’arrivée finale. La joie des équipes nous transmet le soulagement d’avoir vaincu l’enfer vert !

Nür 800-48

24 heures du nuurburgring arrivée

Les voitures rentrent en parc fermé couvertes des stigmates de cette course.

24 heures du nurburgring parc fermée

24 heures du Nurburgring parc fermée

En conclusion des 24 heures du Nurburgring, nous sommes restés scotchés devant l’engouement des spectateurs Allemands pour le sport automobile, devant l’atmosphère que génère ce circuit des plus mythique.

Cette expérience restera gravée dans nos mémoires.

La météo étant très favorable, nous a permis de vivre à 100% une des courses les plus mythique au monde.

La course quant à elle a tenu toutes ses promesses jusqu’au dernier tour, avec plus de 4000 kilomètres au compteur pour les vainqueurs, le mot endurance prend tout son sens !

Un seul mot pour clôturer cet article … MAGIQUE !

Nous espérons qu’à travers cet article vous pourrez vous imprégnier de l’atmosphère régnant sur les 24 heures du Nurburgring.

Rendez vous pour de nouvelles aventures toutes aussi passionnantes !

About the Author

Erik AGOSTINELLI Après un passé de technicien responsable d’exploitation en Circuit (Formule 3, GT) en Rallye (Clio R3) et en karting jumelé à des expériences de pilote d’essais, je me tourne aujourd’hui vers une nouvelle perspective de carrière avec la création de Racing Management (www.racing-management.fr), société de communication spécialisée dans le sport automobile.

"PIT LANE" - Contactez nous